Memoblog – Oran

Paul Souleyre

Traduction de poème

Posted by on Juin 6, 2012

Liberté (source : Raphaël Labbé)

Liberté (source : Raphaël Labbé)

L’autre jour, Tewfik m’offrait gentiment un poème de son cru pour m’aider à surmonter mon manque d’inspiration.

Merci encore Tewfik !

J’avais promis une traduction aux gens comme moi qui ne connaissent pas l’écriture arabe.

Chose promise, chose dûe.

Les amantes infidèles font souvent souffrir, l’alcool et les autres femmes sont toujours des réconforts. En forme de leurre. Ce que j’aime chez Tewfik, c’est sa liberté. Il est allé voir Sartre au CCF, ça doit être pour ça.

Lorsque je lui ai demandé s’il voulait que je mette une signature ou s’il préférait rester anonyme, il a presque eu l’air étonné que je pose la question. Il assume !!!

Quand on tient un blog comme celui-ci et qu’on laisse la parole aux uns et aux autres, on se pose très souvent la question de savoir si on peut tout dire.

Et ce n’est même pas une question d’assumer ou pas.

On veut que les mots continuent à circuler. On serait terriblement ennuyé si brutalement, par une parole maladroite, on se trouvait mis au ban des accusés, dans l’impossibilité soudaine d’offrir une tribune aux uns et aux autres.

Je commence à prendre conscience qu’il est devenu beaucoup plus important pour moi d’accueillir des paroles étrangères que de transmettre la mienne.

Je ne sais pas ce que ça révèle.

Mais c’est une vérité.

 

Paul Souleyre.

 

 

***

حروفه

Mots d’une ivrogne

 

جريمة تحت سماء

Crime sous mes cieux

حيرتني

Perplexe, que je suis

لحنت قافية … أفزعتني.

Mes rimes me trompent

رأيتها جمالا

Je l’ai vue toute beauté

فأودعتها

نصيبا مني

فقالت صاغرة المقام

Elle s’est prononcée, ridicule qu’elle était !

” من ملازمي ؟

Qui ose être mon compagnon ?

سيد من أسياد قومي؟

Seigneur, gouverneur ?

أو

Ou

دونك نصيب نسب منا؟

 Enfant notre race ?

رأيتك اعتليت مقاما.

Tu t’es permis

استعليت… حقيرا

Misérable que tu es

فخذلاني بقدر

شؤمه شؤم

إليك من وجودي

فنفسك اشتهت عنبا

قلت عنه سهل

المنال”

تمايلت بليدا

أسعدت ربا

J’ai rencontré Dieu

سجنته روحي.

Mon âme l’a emprisonné

ألفتك

Triste Âme

يا نفس

Comme

عودا…

Un violon

بلا  وتر

Sans cordes

و في مواساة

Pour consoler

حزني

Peine

أسعدني ربي

Dieu de sa cruche

لما قاسمني

Me partage

خمرا

Son vin

من صلب عنب

Faite d’un raisin

عفن فيه آية

Moisi et infecte

و بحروف…

Il m’a révélé des mots

تنتصب لربها

Qui se dressent

لينثر منها شعرا

pour mon poème

ف…

لجمت بك

بك

يا… حروفي

Mots

كلامي و سؤلي…

سكوتي… و ملامتي

اتخذي من ذاك الحبر جسدا…

ذليلا.

وانفخي فيه

سحرك

ليعبد.

راوديني في قولي

Assiste ma parole

” أنبتك يا من

ظننت أن الهوى

حسب

لا  يطاع لغير…

الأشراف

و نسب

عرق، انتساب، تماثل

و…

تقاطع بين الأجداد.

بخسا لك…

Peste sur toi

و لأجدادي

Et sur mes ancêtres

ولمن ورثني سماء

J’ai hérité ciel

فوق أرض

D’une terre

غير أرضه.”

Qui n’est pas mienne

ربي  ناولني

Dieu sers-moi

سقاية

De ce vin

و صن الباغية

Prends soin de cette pute

إذا ما انحنت لي

Qui s’incline

طوعا…

Et s’accorde à mes désirs

و تجردت من ثوبها

Elle se dénude

وصرنا جزءا…

Nous ne sommes

من بعضنا.

Plus qu’Un

فلا مكثت يوما

Prostituée

لغير عاهرة.

Je te confie ma vie

فللأسياد ما سادوا.

Aux seigneurs et gouverneurs

Leurs règnes et leurs royaumes

ولي قنينة و عود.

A moi, Cruche  et … triste villon.

 

Tewfik

3 Conseils d’écriture tirés de l’article

Blogging : Un blog est à la fois général et particulier. Le sujet est commun ; l’angle est personnel. Et quand l’angle personnel est de ne plus chercher à  en avoir, comment cela s’appelle-t-il

Ecriture :  Ne pas abuser de l’écriture auto-réflexive. Il faut que le sujet soit commun. L’auteur ne doit pas se prendre comme propre sujet.

Transmission : La traduction d’un texte peut s’apparenter à de la transmission. Mais, dans son essence même, la traduction trahit toujours.

NB : N’hésitez pas à laisser des commentaires aussi bien sur l’article que sur les conseils d’écriture. Et si vos petits doigts commencent à fourmiller, c’est que vous avez envie de passer à l’action. C’est peut-être le moment pour vous d’aller faire un tour du côté de la page 350 mots.

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié :

(Visited 61 times, 1 visits today)

Commentaire Facebook

commentaires

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *