Memoblog – Oran

Paul Souleyre

Publicités, annonces et abonnements dans Simoun n°20

Posted by on Nov 3, 2012

simoun numéro 20 publicité

J’ai déjà parlé de Simoun, revue oranaise publiée entre 1952 et 1961.

Je ne reviendrai pas ici sur le contenu de la revue, mais il faut savoir qu’une revue, quelle qu’elle soit, doit trouver des ressources financières, ne serait-ce que pour s’approvisionner en papier ou payer l’imprimeur.

“Lancer ainsi une revue, tout seul, sans moyens financiers ni comités de rédaction, est une pure utopie ; pour Guirao et son épouse cela devient pourtant réalité. […] 

Pour le lancement, Jean-Michel Guirao pense à ses collègues et aux abonnements que pourraient souscrire les enseignants d’Oranie. Son inspecteur, Max Marchand, est Président de la Ligue de l’Enseignement, auteur de poèmes, d’articles, de manuels scolaires et d’ouvrages couronnés par le Grand prix littéraire de la ville d’Oran et le Grand prix littéraire de l’Algérie.”

C’est peut-être de cette manière que mon grand-père maternel qui était instituteur à Lamoricière s’est retrouvé abonné à Simoun. Et encore, je doute. Il n’avait que le numéro 20, qui date déjà de  janvier 1956.

“Grâce à son autorité, Guirao obtient dès le 11 janvier 1952 l’envoi d’une note d’information et d’un bulletin d’abonnement aux 600 établissements du département ! Cette caution de l’Éducation Nationale contribuera largement à la diffusion initiale. Le maître-imprimeur Segura sera sollicité pour fournir un beau papier alfa.” (Guy Dugas – Emmanuel Robles et l’Hispanite en Oranie – p72)

simoun numero 20Et très vite, il y a vraiment de tout. Mais répartis au début et à la fin. Donc on peut sauter. C’est bien. Au milieu, c’est sain.

Ci-dessous, le diaporama de toutes les publicités et annonces présentes dans Simoun n°20.

Charles Brouty aux manettes des illustrations de Simoun 20

Quelques remarques tout de même.

Tous les dessins sont signés Charles Brouty dont j’ai déjà parlé à maintes reprises sur ce blog.

Il fait la couverture ainsi que trois dessins qui encadrent un texte de Georges Le Sidaner sur la rue des juifs.

Georges Le Sidaner était sous-préfet à Oran et publie en 1956 un ouvrage (Po! po! po! ou un certain Oran – Très bel ouvrage sous boitier avec de nombreuses illustrations de Brouty reflétant la vie quotidienne de tous les habitants d’Oran.) dont il est fait la publicité dans le numéro 20 de Simoun et qu’il faut commander chez Charles Brouty, 8 rue Bab-Azoun, à Alger.

Bon visionnage.

 

Paul Souleyre.

 

* * *

 

image_groupe_cdha_blog

 

* * *

Selon vous, quelles sont les publicités les plus évocatrices ?

 

Répondez dans les commentaires.
Et si vous avez aimé cet article, cliquez sur “J’aime”.

* * *

3 Conseils d’écriture tirés de l’article

Blogging: Un blog est à la fois général et particulier. Le sujet est commun ; l’angle est personnel. Le sujet est la publicité et tout ce qui n’est pas littéraire dans Simoun, l’angle, celui du contexte. Le contexte est essentiel pour la compréhension d’une époque. C’est de très loin le plus compliqué à intégrer. Donc montrer le contexte, dans la mesure du possible.

Ecriture: Article court dont l’essentiel est constitué par un diaporama. J’ai cru que ce serait rapide à faire. Erreur. Très long…

Transmission: Se limiter au contenu littéraire de Simoun serait une erreur de transmission

NB : N’hésitez pas à laisser des commentaires aussi bien sur l’article que sur les conseils d’écriture. Et si vos petits doigts commencent à fourmiller, c’est que vous avez envie de passer à l’action. C’est peut-être le moment pour vous d’aller faire un tour du côté de la page 350 mots.

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié :

(Visited 189 times, 1 visits today)

Commentaire Facebook

commentaires

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *