Memoblog – Oran

Paul Souleyre

Oran vue du ciel

Posted by on Juil 7, 2012

Oran - Le centre-ville

Oran – Le centre-ville (Yann Arthus-Bertrand – L’Algérie vue du ciel)

J’ai tout appris d’Oran vue du ciel. Mais vue du ciel artificiel de Google Earth.

Il y a un autre moyen de s’approcher d’Oran par le haut, c’est de feuilleter le livre sur l’Algérie de Yann Arthus-Bertrand.

Ce livre m’a été offert un jour par une grande dame qui n’est plus là mais que je salue. Elle savait avant tout le monde que j’emprunterai cette voie. On ne fait pas suffisamment attention aux signes.

C’était il y a quelques années, je ne connaissais pas grand chose de l’Algérie et rien d’Oran.

Si. Peut-être la cathédrale puisqu’elle était accrochée au mur qui se trouvait juste au-dessus de mon grand-père quand il était assis dans son fauteuil.

En tout cas, je n’étais pas du tout obsédé par cette ville comme je peux l’être actuellement, donc je me rappelle très bien avoir feuilleté l’ouvrage dans l’ordre des pages en me disant tout à la fois que je n’aimais pas beaucoup ce genre de vue ultra-esthétisée mais qu’il fallait bien reconnaître que cette région du monde était couverte de paysages tous plus beaux les uns que les autres.

Jusqu’à ce que je tombe sur Oran.

Yann Arthus-Bertrand a beau la tourner dans tous les sens, c’est vraiment une ville qui manque d’unité architecturale.

Maintenant que je connais mieux l’endroit, je me rends compte toutefois que les photos qu’on trouve par exemple sur cette page sont passionnantes et possèdent chacune un angle très singulier :

  1. La première est frappante par l’ombre gigantesque du Murdjajo qui s’étend sur une moitié de la ville. A l’époque, j’ai dû prendre ça pour de l’artistique et mépriser le photographe. Aujourd’hui, je reconnais dans l’ombre toute la vieille ville, cette pauvre vieille ville à l’agonie qui porte le voile.
  2. La seconde n’est pas loin d’être ma préférée de toutes les photos d’Oran. Elle présente un point de vue étonnant sur la vieille ville et le Murdjajo, depuis les arènes. Oran est une ville espagnole. Bien sûr. Impossible à comprendre il y a quelques années.
  3. La troisième est (pour moi) plus difficile à interpréter. J’y vois surtout l’image d’une démographie galopante. Mais je me trompe peut-être. J’attends vos avis dans les commentaires.

Ce qui est sûr, c’est qu’il est difficile d’interpréter ces photos lorsqu’on ne connaît pas la ville. Quoique. Les arènes sont assez explicites. Je n’aimais pas beaucoup Yann Arthus-Bertrand jusqu’ici. J’avais tort, bien sûr.

Et la grande dame avait raison.

 

Paul Souleyre.

image_groupe_cdha_blog

 

* * *

Et vous, que pensez-vous de la 3ème photo ?

 

Répondez dans les commentaires.
Si vous avez aimé cet article, cliquez sur “J’aime”.

* * *

3 Conseils d’écriture tirés de l’article

Blogging : Un blog est à la fois général et particulier. Le sujet est commun ; l’angle est personnel. Le sujet est ici Oran vue du ciel. Mais il y a une opposition d’emblée avec Oran vue du ciel glacé de Google Earth. Par l’oeil d’un artiste, c’est différent, il y a l’angle choisi. Il faut toujours choisir un angle. Dans la photo comme dans le texte.

Ecriture : Utiliser les listes à puces est reposant pour une lecture sur écran. Toujours y penser…

Transmission : La transmission est histoire de regard.

NB : N’hésitez pas à laisser des commentaires aussi bien sur l’article que sur les conseils d’écriture. Et si vos petits doigts commencent à fourmiller, c’est que vous avez envie de passer à l’action. C’est peut-être le moment pour vous d’aller faire un tour du côté de la page 350 mots.

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié :

(Visited 340 times, 1 visits today)

Commentaire Facebook

commentaires

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *