Memoblog – Oran

Paul Souleyre

A Oran, la Cité de la mer a sombré corps et âme, mais le reste avance

Posted by on Déc 12, 2012

cité mer oran

Oran – Cité de la mer (Snasco)

C’est le genre de projet dont je ne sais pas quoi penser.

Si ça arrivait à Bordeaux, je trouverais ça complètement fou.

Mais ça arrive à Alger et c’est presque arrivé à Oran.

Du moment que ça se passe à l’Est de la ville, cela dit, pourquoi pas.

Ça ne déparera pas du Sheraton et des quatre tours Bahia qui devaient  être sept.

Depuis que la décennie noire s’est achevée et que les villes ont retrouvé un peu d’entrain, de drôles d’objets  ont surgi du sol. Comme le complexe du Sheraton construit entre 2001 et 2005 et qui a coûté 9.1 milliards de dinars.

“Le complexe hôtelier du Sheraton d’Oran répond aux normes européennes, notamment parasismiques pouvant résister à une secousse tellurique d’une magnitude de 7 sur l’échelle de Richter.” (source)

C’est vrai qu’on est en zone sismique et que la Calère a été en partie détruite sous ce prétexte dans les années 80. Le 13 novembre, on a même vu une “vague scélérate” qui ressemblait un peu à un tsunami, conséquence invariable d’un séisme sous-marin. Apparemment, il ne s’agissait guère que d’une tempête un peu forte.

SERVICESPRODUITS
MEMOPLUMEÉCRIRE

Le projet des tours Bahia devait ressembler à cette page. “Bahia Center, projet du troisième millénaire” et “un chez soi au Bahia Center & le rêve d’une vie qui se réalise enfin.” Ils avaient donc peut-être l’intention d’en faire un lieu de vie. Je ne sais pas qui vit actuellement dans les quatre tours. Il faudra me dire. Ou alors ce sont des bureaux ?

Mais c’est un projet qui a eu le mérite d’arriver à mi-chemin, ce qui n’a pas été le cas de l’Hôtel Château-Neuf, qu’on ne peut même plus détruire parce que ses fondations s’enracinent sur un site historique protégé. On nage en plein absurde.

Oran a parfois du mal à mener à terme certains projets, semble-t-il.

Le cas de la Cité de la mer devait probablement répondre à celui d’Alger Medina. Un projet gigantesque, incroyable, qui devrait être achevé en 2020. Début juillet, le pôle commercial était déjà livré.

Je n’apprends sûrement rien aux algériens, mais pour ma part, je découvre les ovnis. C’est la pointure au-dessus du Sheraton, qui pour le coup, redevient humain.

Alger MedinaImage de prévisualisation YouTube

 

Le projet d’Oran était dans le même style Dubaï qu’Alger Medina.

A noter qu’Alger Medina est un projet algérien ce qui n’était pas le cas de la Cité de la mer conçue par le groupe algéro-coréen Utic-KunWon avec des fonds saoudiens de Snasco.

“La “Cité de la Mer” dont la réalisation est évaluée à plus de 400 millions d’euros comprendra des îlots résidentiels de grande hauteur, des magasins, des parkings, une vaste zone piétonnière, plusieurs espaces verts et des salles de sport ; a fait savoir l’investisseur saoudien.” C’est un tout petit extrait de cette page.

le projet de la holding Snasco

A noter qu’on retrouve une rue Dubaï que j’ai surligné en violet. Était-elle là avant le projet avorté ?

Le projet était en route en 2009. Je ne sais pas quand il a été abandonné mais les traces sont assez récentes, début 2012, semble-t-il. Un peu trop pharaonique.

Oran a décidé de tout miser sur le tourisme d’affaire. Exemple le plus récent qui semble être un succès, le Méridien.

Plus récent, plus petit et plus humain, la nouvelle Place d’Armes et l’extension de l’actuel Hôtel Royal, début du Bvd Abdelkader (ex. Clémenceau) à la place du mythique Martinez, détruit dans les années 70.

Merci à Abdelbaki Fellouah pour les photos.

 Quelques nouveautés architecturales – Photos Abdelbaki Fellouah

place d'armes oran

Oran – La nouvelle Place d’Armes

Hôtel royal oran

Oran – L’extension de l’Hôtel Royal

“Changement à la place d’armes : les pseudo kiosques ont disparu, des palmiers adultes sont apparus, le jet d’eau autour du monument de Sidi Brahim s’est éclipsé, un des larges escaliers a été rasé et remplacé par une petite terrasse, une pergola en bois face au cercle militaire a été ajouté… la place est relookée. En attendant le grand lifting de la bâtisse de l’hôtel de ville dans les prochains jours.” (Abdelbaki Fellouah)

De son côté, le tramway faisait ses premiers essais. Et ça a l’air de rouler sans problème.

Oran avance. Tant mieux.

 

Paul Souleyre.

SERVICESPRODUITS
MEMOPLUMEÉCRIRE

NB : avis aux intéressés, d’après Sabrina Mekrebi, responsable marketing Snasco, le projet “Cité de la mer” serait en suspens (voir en commentaire) – Par contre, d’après l’article du Quotidien d’Oran en date du 10 décembre, il semblerait que le terrain soit désormais destiné à la construction d’une maison de jeunes, d’une salle omnisports, d’un centre sportif de proximité (CSP) et d’une piscine de proximité. (Merci à Abdelbaki Fellouah de m’avoir dirigé vers cet article dans les commentaires.)

 

Le tramway arrive sur la nouvelle place d’armesImage de prévisualisation YouTube

* * *

 

image_groupe_cdha_blog

 

* * *

Et vous,  que pensez-vous de la nouvelle place d’armes ?

 

Répondez dans les commentaires.

* * *

3 Conseils d’écriture tirés de l’article

Blogging : Un blog est à la fois général et particulier. Le sujet est commun ; l’angle est personnel. Le sujet aborde les créations architecturales de la ville et l’angle est celui des petites choses à côté des grandes. Pour l’instant, les petites gagnent. Toujours montrer les combats inégaux…

Ecriture : Alternance compliquée d’images, de textes et de citations prises à droites et à gauche. Le style personnel est noyé, c’est certain. A méditer… Et à ne pas renouveler trop souvent.

Transmission : Regarder le présent est une nécessité absolue pour aborder le passé.

NB : N’hésitez pas à laisser des commentaires aussi bien sur l’article que sur les conseils d’écriture. Et si vos petits doigts commencent à fourmiller, c’est que vous avez envie de passer à l’action. C’est peut-être le moment pour vous d’aller faire un tour du côté de la page 350 mots.

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié :

(Visited 2 134 times, 1 visits today)

Commentaire Facebook

commentaires

11 Comments

  1. Cité de la mer est un projet merveilleux qui a été avorté par des algeriens, c'est notre administration qui n'en voulais pas le projet reste toujours en suspend, sachez que ce projet aurai pus faire d'Oran la nouvelle capitale economique du maghreb , verifiez vos sources

  2. Merci pour ces éclaircissements. J'ai lu sur deux forums que le projet était tombé à l'eau. Il serait donc toujours d'actualité ?

  3. Cité de la mer qui tombe à l'eau…

  4. Ne jamais croire ce que disent les forums, de plus si vous voulais avoir des informations sur le projet, et sur le pourquoi du gel, contactez nos partenaire Algeriens, L'ENPI ex EPLF

  5. Ajoutez moi a vos contactes, et j’éclairerai votre lanterne !!

  6. Il y a trois jours au journal "Le Quotidien d'Oran" j'ai lu qu'un projet de construction d'une maison de jeune a été lancé lors de la visite du ministre de la jeunesse.sur une parcelle de terrain non loin de la cité de la mer juste le Bd Dubai qui les séparent et d’après l'article on vois les querelles pour s'accaparer du foncier.

  7. Tu as vu qu'il y avait eu une réponse d'une responsable marketing de la Snasco juste au-dessus de ton commentaire ? (Sabrina Mekrebi) Elle dit que le projet n'est pas abandonné, mais seulement en suspens. Il faut que je la contacte pour en discuter mais je n'ai pas encore trouvé le temps.

  8. SVP sabrine essayer de faire de votre mieux pour relance ce projet qui va vraiment faire d’oran une trés jolie ville , en avec les ambitions du wali Mr mohamed Bouddiaf elle vous debloquer cette situation

    et merci de me tenir compte des informations concernant ce projet

  9. J’ai eu l’occasion de discuter avec elle il y a quelques jours. L’affaire a l’air complexe…

  10. Merci Paul, mais pourquoi c’est l’aire complexe, a ce que tu peux m’informe stp ?

  11. Alors du nouveau pour ce projet que je pense vraiment qui à tomber à l’eau (cité de la mer) elle c’est noyer !!!!!

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *