Memoblog – Oran

Paul Souleyre

Oran au sommet du monde

Posted by on Mai 26, 2012

T'as vu comme on est haut, François !!

T’as vu comme on est haut, François !!

Ce n’est pas pour tout de suite mais ça arrivera un jour et je vais vous le démontrer par a+z !

Sortez vos crayons, on va attaquer un peu de tectonique des plaques.

Ce qu’il y a de bien avec la géologie, c’est qu’on efface les frontières politiques pour pénétrer dans le monde magique des Bisounours : un monde sans hommes, sans guerre, sans art, sans civilisation et donc sans intérêt, un monde rempli de cailloux. Un monde pas très dangereux en fin de compte.

Il y en a qui préfèrent la planète que les hommes. Ce n’est pas mon cas. Longtemps, j’ai enseigné la planète, je sais de quoi elle est capable, elle est sans pitié. Je fais donc une grande différence avec l’Homme.

Je veux bien protéger la planète mais certainement pas au détriment de l’Humanité. Parce que la planète, il va quand même falloir être clair là-dessus, elle se fiche pas mal d’Oran.

Vous allez voir.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Vous êtes convaincu ?

Je suis parti de l’hypothèse la plus improbable : Oran résistera à la compression généralisée et se retrouvera au sommet du monde un peu comme Noé sur le pont de son arche. Mais c’est l’hypothèse la plus improbable.

*

 

La vérité, c’est que tout le monde va se faire broyer ; ce sera l’Afrique tout contre l’Europe. Comme dans le tramway, vous verrez. On n’a pas le choix, on est forcé de s’aimer. Des fois, c’est bien. On tombe sur de jolies jeunes filles. Des fois c’est moins drôle.

La tectonique des plaques aime la fraternité des peuples.

(c’est bon, tu peux baisser la tête François, c’était une blague)

 

Paul Souleyre

 

REÇOIS DES INFORMATIONS SUR MES VIDÉOS >>

 

* * *

Du goût pour la tectonique des plaques ?

 

Répondez dans les commentaires.
Et si vous avez aimé cet article, cliquez sur “J’aime”.

* * *

PS : Quand je retrouverai le site sur lequel j’ai pris les documents géologiques il y a plusieurs mois de cela, je mettrai un lien. Là, impossible de retrouver. C’était sur un site de randonnées… Comme quoi, tout est possible.

3 Conseils d’écriture tirés de l’article

Blogging : Un blog est à la fois général et particulier. Le sujet est commun ; l’angle est personnel. Quand on commence à expliquer les choses de manière scientifique, on fait semblant d’être objectif, c’est-à-dire de regarder depuis nulle part. Mais on est toujours quelque part, qu’on le veuille ou non. On est sommé de choisir son regard. Ici, le regard est politique. Quelques subtilités sur la migration de la Kabylie par exemple donnent le sentiment que la politique est le jouet de forces souterraines puissantes et qu’en regard, l’Homme est bien petit. D’où le jeu avec notre cher Président. Mon conseil : Ne jouez pas trop avec la politique sur votre blog. Mais tout le monde sait ça…

Ecriture : Il y a un certain décalage entre le ton de l’écriture et le ton du film scientifique. Je ne fais pas exprès. A mon sens, l’écriture à des ressources de profondeur que n’atteindra jamais un film scientifique. Ne comptez pas faire passer de grandes idées humaines avec un film scientifique. On ne pourra guère faire passer que de grandes idées scientifiques.

Transmission : La transmission de faits bruts n’est pas forcément la transmission la plus intéressante mais elle est de loin la plus indispensable. J’ai commencé tout bêtement par me repérer dans les rues d’Oran en utilisant un plan. Heureusement que des plans avaient été conservés. J’en suis arrivé à vénérer Edgard Attias qui se borne à rapporter des faits. Merci Edgard.

NB : N’hésitez pas à laisser des commentaires aussi bien sur l’article que sur les conseils d’écriture. Et si vos petits doigts commencent à fourmiller, c’est que vous avez envie de passer à l’action. C’est peut-être le moment pour vous d’aller faire un tour du côté de la page 350 mots.

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié :

(Visited 71 times, 1 visits today)

Commentaire Facebook

commentaires

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *