Memoblog – Oran

Paul Souleyre

Oran décembre 1967 : le transfert du monument aux morts

Posted by on Nov 1, 2012

Monument aux morts d'Oran

Conseil Municipal de Lyon – Séance du 29 janvier 1968

Remerciements de M. Prud’homme à l’occasion du transfert du monument aux morts d’Oran.

 

M. PRUD’HOMME : Monsieur le Maire, mes chers collègues, lors de la séance publique du Conseil municipal du 11 décembre dernier, vous avez bien voulu, Monsieur le Maire, remercier la délégation qui s’est rendue à Oran pour le transfert du Monument aux morts de cette ville, à Lyon.

Si je n’ai alors pas pris la parole à mon tour pour vous dire toute notre satisfaction, c’est parce que je craignais bien que le plus important du travail ait été effectué, qu’entre le vin d’Algérie et la soie de Lyon, le Monument aux morts ne tomba à l’eau dans le port d’Oran.

Aucune inquiétude n’est désormais à redouter puisque le Monument est bien arrivé à Lyon.

Aussi, au nom des rapatriés, au nom de l’A.N.F.A.N.O.M.A. et en mon nom personnel, je tiens à vous adresser publiquement et tout particulièrement, Monsieur le Maire, ainsi qu’au Conseil Municipal, nos remerciements les plus chaleureux et à vous exprimer notre vive gratitude pour avoir permis le transfert de ce Monument aux morts qui nous est si cher.

Nos remerciements et notre profonde reconnaissance vont également à M. Napoléon Bullukian, ainsi qu’à mes collègues Bonnardel et Carraz, pour la part active qu’ils ont apportée dans cette entreprise qui s’est avérée longue et délicate.

Je tiens à associer également à ces remerciements sincères l’administration municipale et plus particulièrement M. Méthendier, Secrétaire général de la Ville, pour son aimable collaboration.

Ainsi donc, grâce à vous, Monsieur le Maire, à vous tous mes chers collègues et à la Ville de Lyon, ce monument perpétuera désormais, dans notre nouvelle petite patrie lyonnaise, le souvenir des enfants d’Afrique du Nord morts au champ d’honneur pour que vive la France.

M. LE MAIRE : Mes chers amis, le Conseil des adjoints a approuvé le projet présenté par M. Weckerlin. Nous avons donné des ordres pour les inscriptions.

M. PRUD’HOMME : Je les ai, Monsieur le Maire. Elles sont très bien.

M. LE MAIRE : Vous êtes d’accord ? Alors, Monsieur Weckerlin, au travail ! (sourires)

M. COLLOMB (Henri) : Un petit mot : je voudrais m’associer à ce que vient de dire M. Prud’homme. J’ai été un de ceux qui, le 14 juillet 1956, faisaient partie de la délégation qui est partie à Oran. Le Président Herriot m’avait demandé de prendre la parole à l’occasion de ce jumelage. Je garde de cette manifestation un souvenir émouvant.

 *

SERVICESPRODUITS
MEMOPLUMEÉCRIRE

 *

Je remercie Luc Demarchi pour ces photographies.

NB1 : quelques jours plus tard, je tombe sur une page beaucoup plus complète chez Edgard Attias.

NB2 : un peu plus tard encore (28 janvier 2013) sur une page des Dossiers électroniques de l’Inventaire général du Patrimoine Culturel de Rhône-Alpes. Et une vidéo de l’INA.

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié :

(Visited 217 times, 1 visits today)

Commentaire Facebook

commentaires

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *