Memoblog – Oran

Paul Souleyre

Oran et les futures joies du tramway

Posted by on Mai 22, 2012

Tramway d’Oran

Le tramway d’Oran met un bazar pas possible.

On s’en serait douté.

Il n’y a pas de raison que ça se passe mieux qu’à Bordeaux ; on ne pouvait plus circuler nulle part.

On mettait deux heures à rentrer chez soi.

En plus, on s’en était rajouté une couche avec la réfection des quais de la Garonne. Il valait mieux déménager sur la rive droite ou changer de boulot, c’était l’enfer.

Mais bon, c’est vrai que rien n’avait été fait ou presque depuis des dizaines d’années et que la ville était horrible. Maintenant, c’est beau.

Et si j’en juge par la projection 3D de l’arrêt de tram place du 1er novembre 54 à Oran, ça va être drôlement beau là-bas aussi.

“La Gloire” n’en revient pas, elle ouvre les bras et regarde le petit jouet rouge qui circule avec un type décontracté en bras de chemise qui va joyeusement bosser.

On voit que c’est une projection !

Si c’est comme à Bordeaux, aux heures de pointe, tu seras moins décontracté, mon pote. Bon courage ! Tu vas bientôt pouvoir méditer le destin de la sardine à l’huile. Ta boite de conserve arrive.

Et en tant que piéton, je te conseille vraiment de faire gaffe, on l’entend pas venir, le tramway !

Au début, il y avait un piéton écrasé tous les jours (j’exagère un peu, mais il y a eu des accidents).

Si t’es en vélo, c’est pire. T’as drôlement envie de doubler les voitures en roulant sur les rails, et puis quand t’es dessus, tu te fais écraser parce que t’as rien entendu arriver dans ton dos. Là aussi, il y a eu des accidents.

Non, c’est sympa le tram, sinon. Ça rend vigilant en voiture. Du coup, on fait vraiment attention à tout quand on conduit parce que tout peut arriver.

Ah, j’allais oublier.

Des fois, il tombe en panne. Et des fois, c’est même vachement loin de chez toi qu’il tombe en panne. Et puis il te laisse en rade, hein ! Il te prend pas par la main pour te ramener dans ta rue. Non.

Il tombe en panne et puis tu te démerdes pour rentrer chez toi.

Si t’es loin, tu marches. C’est tout.

Sinon c’est beau, c’est sûr.

Nous, il est bleu.

 

Paul Souleyre.

 

image_groupe_cdha_blog

 

* * *

Pour quand estimez-vous la fin des travaux ? (vais-je voir la place d’Armes dans un état correct si je viens au mois de mai, par exemple ?)

 

Répondez dans les commentaires.
Et si vous avez aimé cet article, cliquez sur “J’aime”.

* * *

3 Conseils d’écriture tirés de l’article

Blogging : Un blog est à la fois général et particulier. Le sujet est commun ; l’angle est personnel. Ici, le sujet est une expérience commune et l’angle est amical. J’aurais pu parler des phases des travaux, du bruit (d’ailleurs je vous conseille de regarder l’url de la page et vous verrez que j’ai changé d’angle en cours de route) et finalement, j’ai dérivé vers un espèce de petit délire sur les joies du tramway. Ne pas hésiter à changer d’angle en cours de route. Votre tête change toujours en mieux. Il faut juste ne pas s’obstiner sur son idée de départ. 

Ecriture : Un blog, c’est avant tout le bonheur d’écrire. S’il n’y a pas ça avant même le thème du blog, c’est pas la peine de commencer, ça tournera très vite au cauchemar. Il faut être profondément heureux d’écrire des phrases comme celles-ci : “Tu vas bientôt pouvoir méditer le destin de la sardine à l’huile. Ta boite de conserve arrive.”

Transmission : Ce qui est beau parfois, dans la transmission, c’est quand il arrive la même chose aux deux parties. On n’est plus dans une relation verticale mais horizontale. J’ai vécu ça parfois avec mon père. Miraculeusement, la transmission nous fait sortir de la transmission et nous amène sur un terrain de partage. C’est rare.

NB : N’hésitez pas à laisser des commentaires aussi bien sur l’article que sur les conseils d’écriture. Et si vos petits doigts commencent à fourmiller, c’est que vous avez envie de passer à l’action. C’est peut-être le moment pour vous d’aller faire un tour du côté de la page 350 mots.

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié :

(Visited 175 times, 1 visits today)

Commentaire Facebook

commentaires

5 Comments

  1. chez nous à Oran , le tram n’écrasera pas les piétons “inch allah” car le “tram sifflera trois ” comme le train dans les films western.

  2. Chez nous aussi il siffle, mais c’est pas grave, les piétons se font (se faisaient, ça va mieux quand même 😉 ) écraser.

  3. chez nous ce sont des clochettes qui signalent le tramway

  4. Chez nous, il ne siffle pas (contrairement à ce que j'ai écrit plus bas dans les commentaires) il sonne de la même manière que sonnait le vieux tramway de la ville remplacé je ne sais plus trop quand par des bus.

  5. c'est ce que je disais à Montpellier ce sont des clochettes

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *