Memoblog – Oran

Paul Souleyre

Kouider Metaïr réactive un vieux projet de 1912

Posted by on Mai 10, 2012

Kouider Metair livre Oran Memoire bel horizon

Kouider Metair – Oran La Mémoire – 2ème édition (commander)

Le livre de Kouider Metaïr Oran, la mémoire trône sur une commode dans le couloir de mon entrée.

Je n’ai pas trouvé mieux pour me guider dans les dédales de la cité.

Présentation : “Oran la berbère. Oran la juive. Oran l’espagnole. Oran l’arabe. Oran la française. Oran est tout cela.” Tout est dit. Admirablement.

Kouider Metaïr a créé l’association Bel Horizonen octobre 2001 dans un contexte de célébration du 11ème Centenaire de la fondation d’Oran.”

Le site se trouve à cette page et une plaquette très détaillée sur les actions de la ville en format pdf peut y être téléchargée. On y découvre en page 15 les propositions de l’association pour la ville d’Oran et une projection très futuriste du “viaduc des Planteurs.

C’est tellement impressionnant que je n’arrive pas du tout à me repérer.

On dirait que le viaduc surplombe toute la vieille ville et s’étend de Santa-Cruz au plateau de Karguentah. Si c’est bien le cas, c’est gigantesque.

oran viaduc planteurs bel horizon

Projet du Viaduc des Planteurs (illustration tirée de la plaquette pdf de l’association Bel Horizon)

 

Plus étonnant encore, il s’agit d’un vieux projet de 1912 réactivé par Kouider Metaïr pour favoriser “l’intégration physique des Planteurs et de Sidi el Houari au reste de la ville d’Oran.”

Il est vrai que le quartier historique de la ville centré autour de la place de la Perle est dans un sale état. Si j’ai bien compris, il est volontairement laissé à l’abandon par les autorités de la ville de manière à faire fuir la population qui s’y trouve et peu à peu l’offrir aux promoteurs.

Le viaduc serait en effet un bon moyen de le mettre à l’abri des convoitises.

Je n’ai pas trouvé trace de ce vieux projet de 1912 et si Bel horizon détenait des renseignements sur la question, je lui serais reconnaissant de m’en glisser un mot. Un tel ouvrage est proprement fascinant.

A Bordeaux, ville jumelée avec Oran depuis 2003, on est en pleine construction d’un pont dont la travée centrale pourra se relever pour accueillir un beau trois mats comme le Belem.

En attendant d’assister au spectacle, je reste à l’affût de la rame de tramway n° 2302 qui circule dans Bordeaux.

Elle s’appelle Oran.

 

Paul Souleyre.

NB1 : voir un article davantage axé sur les deux éditions du livre de Kouider Metaïr.
NB2 : commander le livre de Kouider Metair sur Oran.

 

* * *

Que pensez-vous du projet “viaduc des Planteurs” ? En aviez-vous déjà entendu parlé ?

 

Répondez dans les commentaires.
Et si vous avez aimé cet article, cliquez sur “J’aime”.

* * *

3 Conseils d’écriture tirés de l’article 

Blogging : Un blog est à la fois général et particulier. Le sujet est commun ; l’angle personnel. La première phrase est typique : “le livre de Kouider Metaïr” est commun et “il traîne sur la commode de mon entrée” est personnel. Le début de la phrase est de style journalistique neutre ; puis la phrase dérive brutalement vers un style très personnalisé. Mélange typique du blog. Ce mélange doit être permanent. Il ne faut faire ni du journalisme ni du journal intime 

Ecriture L’article est optimisé pour Google. Le mot-clé est Kouider Metaïr. On le retrouve dans l’entête, dans le titre, dans l’url de la page, 3 fois dans le corps de l’article ainsi que dans la balise META description qui ne sert plus au référencement mais qui permet de compléter le snippet, toujours utile à l’information de l’internaute. Le mot-clé est situé plutôt sur la gauche du texte. Soignez le référencement des articles importants. Je ne fais ce travail que pour quelques articles seulement.

Transmission : Dans toute transmission, il s’agit de mettre en évidence une relation entre deux parties. Ici, j’ai voulu introduire le jumelage Oran-Bordeaux sur la fin du texte pour introduire l’idée d’une transmission.

NB : N’hésitez pas à laisser des commentaires aussi bien sur l’article que sur les conseils d’écriture. Et si vos petits doigts commencent à fourmiller, c’est que vous avez envie de passer à l’action. C’est peut-être le moment pour vous d’aller faire un tour du côté de la page 350 mots.

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié :

(Visited 265 times, 1 visits today)

Commentaire Facebook

commentaires

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *