Memoblog – Oran

Paul Souleyre

Le Grand Prix de l’Orange d’Oranie

Posted by on Sep 6, 2012

orange

Il y a des images qui frappent.

Cette énorme orange dans le ciel est une vignette éditée en 1949, à l’occasion du Grand Prix de l’Orange d’Oranie, course internationale de vitesse pour avion léger.

Je l’ai trouvée dans le volume qui porte la lettre U parmi les 15 volumes de la collection

A L G E R I E    H E U R E U S E

récupérée chez mon grand-père mort en 1999. Comme j’ai un peu tout mélangé, je n’arrive plus à savoir de quel U il s’agit.

Mais le volume porte le titre : Histoires algériennes. L’auteur est Daniel Saint-Hamon.

Ce n’est pas un inconnu puisque, sur cette page, on constate à quel point il a oeuvré au souvenir de l’Algérie française. Il est notamment l’auteur du livre Le coup de sirocco et a bien sûr activement participé aux dialogues du film de Alexandre Arcady.  C’est un mascaréen.

Mais il n’y a pas vraiment d’informations sur le sujet dans le livre, il n’y a que l’affiche. Ce qui est déjà pas mal parce que l’image est sale ou timbrée sur Internet. Donc, petit cadeau : voici l’image du livre, scannée, toute belle, toute propre.

Le 16 octobre 1949, à l’issue du Rallye des Vins Fins d’Oranie, se déroule Ie Grand Prix de l’Orange d’Oranie. II s`agit d’un Grand Prix de vitesse qui réunit des Norécrin, des Stampe et des Fairchild 24 qui ont peu de chances en face du Nardi FN 315 italien qui sera vainqueur toutes catégories.

tribune du rallye de l'Orange d'Oranie

tribune du rallye de l’Orange d’Oranie

Quand on va faire un tour sur la toile pour chercher quelques renseignements sur cette orange volante, on trouve à la fois beaucoup et peu d’informations. Peu parce que peu de monde en parle, mais beaucoup parce qu’il y a des fous d’avions qui ont fait un diaporama très riche sur l’aviation en Algérie française.

Dans laquelle, il est question de l’Orange d’Oranie et d’où je sors le texte que vous venez de lire en italique. Ça a le mérite d’être vraiment précis.

Il y a aussi une photo de la tribune où se trouvent des personnalités que certains d’entre vous reconnaîtront peut-être. Ce n’est pas mon cas, donc toutes les informations sont les bienvenues.

En fait, le rallye de l’Orange d’Oranie arrive à la fin du Rallye des Vins Fins d’Oranie. C’est une course parmi les courses, si j’ai bien compris. La dernière course, la course de vitesse.

Le Rallye des Vins Fins d’Oranie est la première grande manifestation d’après-guerre. Il est organisé par l’aéro-club d’Oranie les 15 et 16 octobre 1949.

L’arrivée est jugée sur l’aérodrome de Sidi-Bel-Abbès que dix-neuf avions rejoignent dans les temps. Dix avions arrivent d’Algérie, trois d’Angleterre, deux de métropole, deux de Suisse, un du Maroc et un de Hollande.

Plusieurs n’arrivent pas dans les temps, dont le Salmson D-7 Cri-Cri Major de 45 chevaux du jeune député André Moynet, ancien du Normandie-Niemen. Les concurrents rejoignent ensuite La Sénia où Yvon Milhe-Poutingon, président de l’Aéro-club d’Oranie, les accueille en présence de nombreuses personnalités civiles et militaires.

Henri Fouques-Duparc

Henri Fouques-Duparc

Le Rallye est remporté par Henri de Montmarin en Ryan Navion.

C’est toujours dans le diaporama proposé par le site de l’aviation en Algérie entre 1909 et 1962.

Je ne sais pas si je m’y serais intéressé sans le souvenir du dernier maire français d’Oran, Henri Fouques-Duparc.

J’avais fait un article sur lui il y a déjà quelque temps parce qu’il est mort dans un petit village des Landes, et que la différence entre ce petit village et la grande ville d’Algérie française qu’était Oran à l’époque (la 5ème ville de France en 1962, si je me souviens bien) m’avait marqué.

Je m’étais dit que cet homme-là n’avait jamais du se remettre de la perte de sa ville natale.

Classement Orange de l’Oranie

Ce n’est pas écrit dans l’article que j’ai fait le 7 juin, mais je me rappelais très bien que l’homme était un passionné d’aviation. Le 16 octobre 1949, il était déjà maire d’Oran depuis le 19 octobre 1947 et devant la grande orange volante, je me suis tout de suite posé la question : Henri Fouques-Duparc, maire de la ville depuis déjà deux ans, a-t-il participé au Grand Prix de l’Orange d’Oranie ?

J’ai traversé tout le diaporama et j’ai fini par trouver un classement.

Mais je ne suis pas du tout sûr que ce soit celui du Grand Prix de l’Orange d’Oranie, puisque si je relis ce qui est écrit plus haut : “Il s’agit d’un Grand Prix de vitesse qui réunit des Norécrin, des Stampe et des Fairchild 24 qui ont peu de chances en face du Nardi FN 315 italien qui sera vainqueur toutes catégories.”

Les Norécrin n’ont donc aucune chance face aux Nardi FN 315. Or, il n’y a que des Norécrin dans la course de Fouques-Duparc. (Je précise que je n’y connais strictement rien en aviation). Donc je m’y perds un peu… mais ce n’est pas bien grave.

Henri Fouques-Duparc est arrivé 4ème d’une course d’avions.

Et je trouve que c’est pas mal du tout.

 

Paul Souleyre.

 

Diaporama consacré aux rallyes en Algérie

(Si vous n’avez pas le logiciel PowerPoint, téléchargez la visionneuse gratuite
et installez-là avant de télécharger le diaporama sur l’aviation)

 

image_groupe_cdha_blog

 

* * *

Et vous, vous y connaissez-vous un peu en aviation ?

 

Répondez dans les commentaires.
Et si vous avez aimé cet article, cliquez sur “J’aime”.

* * *

3 Conseils d’écriture tirés de l’article

Blogging : Un blog est à la fois général et particulier. Le sujet est commun ; l’angle est personnel. Le sujet est le Grand Prix de l’Orange d’Oranie et l’angle, celui de Fouques-Duparc. Plus ou moins. Dans un article informatif, toujours trouver le petit élément à la fin qui permettra de glisser dans le subjectif. Fondamental pour ressortir de l’article avec une certaine forme de satisfaction.

Ecriture : Beaucoup de photographies dans le texte. La place des photographies dans l’article est un art que je découvre peu à peu. Avant ou après le paragraphe qui lui correspond ? Aucune importance, mais pas à côté. Surtout pas.

Transmission : Les affiches ont un rôle très important dans la transmission. Plus encore que les évènements proprement dits, parfois.

NB : N’hésitez pas à laisser des commentaires aussi bien sur l’article que sur les conseils d’écriture. Et si vos petits doigts commencent à fourmiller, c’est que vous avez envie de passer à l’action. C’est peut-être le moment pour vous d’aller faire un tour du côté de la page 350 mots.

Ceux qui ont aimé cet article ont aussi apprécié :

(Visited 154 times, 1 visits today)

Commentaire Facebook

commentaires

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *